Les datacenters français restent une référence en matière de sécurité

Les data centers représentent en France un marché florissant. Ces sociétés attirent les clients aussi bien que les investisseurs. Mais au-delà de la préférence nationale témoignée par les entreprises, il existe des critères de sécurité qui justifient cet engouement pour les data centers du pays.

Qu’est-ce qu’un bon data center ?

Un data center contient des baies de stockage, qui contiennent à leur tour des serveurs pour le stockage de données. L’infrastructure sert donc à conserver les données et à assurer leur sécurité, notamment grâce à la redondance et la mise en place de mesures matérielles et logicielles contre les malveillances et menaces physiques diverses. Ces hébergements sont gérés et maintenus par des experts dédiés.

Un bon data center doit obligatoirement remplir des exigences de sécurité concernant :

  • Le cryptage et la transmission des données ;
  • Le contrôle d’accès ;
  • Les mesures anti-incendie ;
  • La présence permanente d’équipe technique dédiée.

Par ailleurs, les entreprises préfèrent généralement des data centers bien localisés, et qui sont gérés par des entreprise ayant une bonne assise financière, puisque cela contribue à l’évolutivité du data center. Un data center français respecte généralement tous ces critères, expliquant le choix des entreprises locales.

Les atouts des data centers français

Outre ces critères basiques de sécurité, les data centers nationaux fournissent une garantie supplémentaire aux entreprises : aucune donnée ne peut sortir de l’Union Européenne, conformément à la législation en vigueur.

Par ailleurs, un data center français localisé en France reste à l’abri des investigations américaines. Rappelons qu’en vertu du Patriot Act, les services de renseignement américains se réservent le droit de fouiller dans les données hébergées sur leur territoire, même si elles sont gérées par une entreprise étrangère. Ainsi, stocker des informations en France chez un hébergeur français reste la meilleure garantie pour éviter toute intrusion.

Enfin, en optant pour les data centers locaux, les entreprises françaises préfèrent alimenter un écosystème local. C’est aussi une manière de tisser des relations de proximité avec les différents partenaires IT.

Un secteur en pleine expansion

A l’échelle mondiale, la production exponentielle de données entraine la multiplication de data centers, qui connaissent un taux d’investissement de 22%. En mars 2018, la France comptait 176 data centers, et une étude menée par Xerfi estime qu’à l’horizon 2020, ils atteindront le nombre de 200, avec une forte concentration dans les grandes villes et surtout en région parisienne. Ainsi, l’hébergement de données constitue un secteur florissant en France grâce à la sécurité fournie par chaque central numérique.

SEANumerique Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *