Un péage d’autoroute sans barrière ?

Nous avons tous déjà été confrontés à la problématique des bouchons sur autoroute à l’approche d’une gare de péage sur le trajet des vacances, et plus encore à la difficulté d’accéder à l’autoroute aux heures de pointe, comme en début de journée pour se rendre au travail ou en fin de journée pour en revenir. Et si l’on vous proposait de passer au péage d’autoroute sans être ralenti par une barrière ?

Un besoin de fluidifier le trafic sur des axes encombrés

Au-delà du trafic lui-même, on se rend compte que le fonctionnement des péages est lui-même problématique. En effet, même avec un système de paiement au pare-brise, le passage de la barrière de péage peut s’avérer long. Et c’est encore plus le cas lorsqu’un conducteur tarde à trouver sa monnaie ou sa carte de paiement. Et bien que les bornes de péage soient régulièrement améliorées avec une rapidité de traitement toujours plus importante et l’introduction des systèmes de paiement sans contact, il n’est demeure pas moins que la barrière de péage contribue au ralentissement du trafic à l’approche des entrées et sorties d’autoroute.

Paiement sur internet et en sortie d’autoroute

Depuis le 1er trimestre 2019, certaines stations de péage tentent l’expérience de s’affranchir de traditionnelles barrières rouges et blanches pour s’appuyer sur des technologies nouvelles. L’idée est ainsi d’équiper les péages traditionnels de capteurs en tous genres (caméras, laser, lecteur optique…) donc la fonction est d’identifier chaque véhicule y passant en s’appuyant soit sur sa plaque d’immatriculation, soit sur un moyen de paiement spécifique équipant la voiture ou le camion. Si dans un premier temps il est proposé un paiement a posteriori sur internet ou sur une borne proche de la gare de péage, on pourrait également imaginer que lors de son passage à la gare de péage suivante, qui elle serait équipée d’une barrière pour filtrer la sortie de l’autoroute, le même procédé de lecture soit réalisé afin de déterminer avec exactitude le trajet réalisé et déterminer la facturation adéquate.

Objectif péage fluide et sans ralentissement

Bien entendu, et pour des questions de sécurité, les péages ayant mis en place ces systèmes de lecture ont limité la vitesse maximale de passage à 50km/h. Une vitesse déjà largement supérieure à un ralentissement classique. Mieux encore, a terme, certains péages réalisant ce test et offrant des configurations spécifiques pourraient permettre un passage sans ralentissement, soit à une vitesse maximale de 130 km/h. Et pour causes, les solutions techniques testées pourraient lire et traiter jusqu’à 200 plaques d’immatriculation à la minute.

Si tous les péages ne peuvent, évidemment ne pas permettre une entrée ou une sortie sans ralentissement conséquent, le gain de temps pour les automobilistes et chauffeurs poids lourds, se fera déjà sur la seule optimisation de la fluidité du trafic à l’approche et au passage des gares de péages.

Alors est-ce la fin des bornes de péages traditionnelles ? Pour le moment aucune information officielle de la page des grands acteurs autoroutiers, mais à n’en pas douter un gain réel pour les utilisateurs ne saurait rester sans suite. Cela aura-t-il un impact sur le prix des péages ?

SEANumerique Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *